Je vote Macron par Philippe Lailler

SITE D'ACTUALITE DE PHILIPPE LAILLER

FLEURY ST-CONTEST ST-GERMAIN AUTHIE TILLY CARPIQUET BRETTEVILLE LOUVIGNY CAEN

En ce 1er mai 2016, nous venons d'apprendre avec une infinie tristesse le décès de Jean Marie GIRAULT.

 Mes premières pensées vont à son épouse et à ses enfants, et plus particulièrement à Catherine qui siège à nos côtés au conseil municipal.

 Beaucoup d'entre nous, se souviendrons de l'Homme qui a contribué à faire rayonner notre ville, le Mémorial, le Zénith, le port de Caen, le Ganil, la colline aux oiseaux... tant de projets qu'il a su porter contre vent et marée pour faire de Caen la ville qu'elle est devenue au fil des ans après la reconstruction.

 Je n'oublie pas également son engagement au moment de la libération. Alors jeune homme, il avait déjà rejoint les équipes d'urgences qui intervenaient pour secourir les blessés lors de la bataille de Caen.

 A titre personnel, je tiens à rendre hommage à ce père politique.  C'est lui qui, le premier m'a encouragé à m'investir pour ma ville dès 1995 en me demandant d'intégrer son équipe municipale. J'ai pu mesurer à ces côtés pendant 6 ans qu'il portait pour sa ville un amour démesuré.

 Ce grand homme avait les valeurs du "centre" chevillées au corps qu'il a su transmettre à de très nombreux amis politiques normands qui  aujourd'hui doivent, comme moi se sentir un peu orphelins de cœur.

 Il restait un acteur du monde politique, présent à nos côtés lors de toutes nos campagnes électorales. Je me souviens encore de lui nous donnant des conseils précieux lors des dernières élections municipales.

 Ces dernières années, beaucoup d'entre nous ont pu croiser Jean Marie GIRAULT. En effet, il  aimait flâner dans les rues de la ville à la rencontre des Caennaises et des Caennais pour parler d'actualité mais aussi de l'histoire de notre ville. Cette histoire dont il avait été un acteur pendant au fils des années.

 Il aimait dire "qu'en politique il faut toujours avoir raison une seconde avant les autres". Son nom restera à jamais gravé à celui de notre Ville.

 Philippe LAILLER

Twitter @PhilippeLailler

Gardez contact avec Philippe