Je vote Macron par Philippe Lailler

SITE D'ACTUALITE DE PHILIPPE LAILLER

FLEURY ST-CONTEST ST-GERMAIN AUTHIE TILLY CARPIQUET BRETTEVILLE LOUVIGNY CAEN

Philippe LaillerNé à Caen, ma famille est installée dans la région depuis plusieurs années. Dans le milieu des années 60, mon père crée la pharmacie du quartier populaire de la Grâce-de-Dieu. Titulaire d’un BAC Scientifique puis docteur en pharmacie, je pars ensuite à Paris faire un troisième cycle dans une école de commerce. Après mes études, je travaille dans une entreprise de grande distribution, ce qui me permet d’acquérir une première expérience dans le monde de l’entreprise. Attaché à ma ville, je reviens en 1993 et reprends la pharmacie de mon père.

Très proche de la population de mon quartier, je suis souvent sollicité par les habitants afin de les aider dans leurs démarches et lutte très vite à leurs côtés pour le droit à un logement digne et l’amélioration du cadre de vie. Afin d’être efficace et utile à leurs combats, c’est donc naturellement que je m’investi dans la vie municipale et me mets au service des Caennais. En 1995, je suis élu en tant que Conseiller Municipal indépendant sur la liste de Jean-Marie Girault, Maire centriste qui m’initie à la politique locale.

Proche de ses idées et ayant beaucoup de respect pour l’homme, je décide d’adhérer à son parti, l’UDF, en 2001.Trois ans plus tard, je deviens Vice-Président de l'agglomération "Caen la Mer" et Président du SYVEDAC (Syndicat de traitement des déchets qui regroupe 74 communes).

En 2002, je suis élu suppléant du jeune Député-Maire d’Hérouville-Saint-Clair Rodolphe Thomas. De cette collaboration est née une grande amitié sincère et partagée qui n’a jamais connu de failles et s’est même renforcée avec le temps. Nous partageons la même ambition et vision pour l’agglomération caennaise.

Durant l’élection présidentielle de 2007, nous menons campagne pour François Bayrou ensemble dans le Calvados, département où il obtient plus de 20% des voix. Nous lui restons ensuite fidèles lors de la création du Modem dont je deviens président départemental.

En 2008, je mène une liste indépendante centriste lors des élections municipales caennaises et arrive en troisième position derrière la liste du Maire sortant et celle du PS. Ne pouvant me maintenir au second tour, je refuse toute alliance et reste fidèle à mes convictions.

Lors des élections régionales de 2010, je mène derrière Rodolphe Thomas la liste centriste et le Modem s’impose dans les urnes comme la deuxième force politique de l’agglomération caennaise et la seule alternative face au Parti Socialiste.

Aujourd’hui, je poursuis mon combat pour un centre indépendant.

Twitter @PhilippeLailler

Gardez contact avec Philippe