Je vote Macron par Philippe Lailler

SITE D'ACTUALITE DE PHILIPPE LAILLER

FLEURY ST-CONTEST ST-GERMAIN AUTHIE TILLY CARPIQUET BRETTEVILLE LOUVIGNY CAEN

Elle repose sur quelques certitudes. L'enseignement valide, c'est celui qui unit l'acquisition de connaissances solides à l'épanouissement personnel. L'un est l'appui de l'autre. C'est dans l'expérience, le savoir-faire, l'humanité des maîtres que se situe, dans le premier et le second degré, le gisement de progrès de l'éducation. La clé de l'égalité des chances, à l'école comme dans la vie, c'est la langue : elle est la priorité car elle donne accès, en même temps, à l'univers des connaissances, des sentiments et de la création. Enfin, la valorisation méthodique des aptitudes est la condition de la mise en confiance, de l'estime de soi des élèves.

 

Retrouvez le document numéro 8 spécial Education

 

Ecole Jacquard

Nous venons d’apprendre avec stupéfaction la décision du Président du Conseil Général, Jean-Léonce DUPONT, sans aucun dialogue préalable, de fermer le collège Albert Jacquard. Cette fermeture est une seconde mauvaise nouvelle en matière scolaire pour la ville de CAEN après la fermeture par Philippe DURON de l’école Robert Desnos.

Aujourd'hui, les élèves, leurs parents et les enseignants ont été surpris par cette annonce qui s’est préparée dans leur dos et sans aucune négociation.

Situé au cœur du quartier du Chemin Vert, la fermeture de cet établissement public, important lieu de vie, va contribuer à la désertification du quartier.

La tâche d’encre dans ce dossier n’en reste pas moins la nouvelle méthode employée par le nouveau président du Conseil général, Jean-Léonce DUPONT. Il aurait été préférable d’organiser une concertation en associant parents d’élèves, académie, ville de Caen, Conseil Général, MJC, mais aussi les équipes pédagogiques !

Bien qu' aujourd'hui Philippe DURON crie au scandale,  la position d'attente qu’il a tenu sur ce dossier est incompréhensible.

Compte tenu de la perte de population, le Modem propose au Maire d'arrêter de subir et de passer à l'action !

Organisons dans les semaines à venir des assises de l'éducation à Caen en partenariat avec le Conseil général, le Conseil régional, les représentants des Parents d'élèves et l'éducation Nationale ? 

Sur ce sujet aussi important, il est inadmissible de voir Jean-Léonce DUPONT et Philippe DURON se quereller comme deux ados dans une cour de recréation ! Ils doivent travailler main dans la main avec les acteurs de ce dossier pour trouver une meilleure solution.

L'éducation doit redevenir une priorité pour Caen.

 

Ecole Robert Desnos

Parents d'élèves de l'école Robert Desnos évacués du Conseil Municipal de CAEN : Philippe DURON enfant de mai 68 ou fils caché de Claude Guéant ?

Lundi 7 novembre, lors du Conseil Municipal de CAEN, le maire Philippe DURON a appelé la Police Nationale afin de faire sortir contre leur volonté les parents de l’école Robert Desnos alors présents. Ces derniers étaient venus protester pacifiquement, brandissant des banderoles contre la fermeture de l’établissement scolaire de leurs enfants, dernier service public dans ce secteur du quartier de la Folie Couvrechef depuis la disparition de l’arrêt de bus.

Dès son entrée dans la salle, Philippe DURON a annoncé la couleur en disant aux parents qu’il ne leur donnerait en aucun cas la parole et que s’il y avait le moindre trouble, il n’hésitera pas à appeler la Police Nationale ! L’enfant de mai 68 (année où Philippe DURON a passé son bac) se montre aujourd’hui comme l’enfant caché de Claude Guéant.

Quelques minutes après le début de la séance, l’homme qui en 1968 prônait l’interdiction d’interdire a interrompu une de ses collègues afin de prévenir les forces de l’ordre suite à… 3 coups de sifflets ! Par son action, UNE PREMIERE A CAEN, Philippe DURON a démontré sa crainte des parents d’élèves, et sa difficulté à présider un Conseil Municipal.

Il est effectivement plus facile pour lui d’appeler la Police Nationale pour faire évacuer des parents d’élèves pacifiques, que de faire respecter l’ordre dans le centre-ville de CAEN.

Cet incident démontre une contradiction forte de Philippe DURON qui d’un côté investit des centaines de milliers d’euros dans sa communication pour nous faire croire qu’il applique une démocratie participative dans sa gestion de la ville alors que les faits nous démontrent le contraire ! Nous savons depuis lundi que lorsqu’il est contesté au sein de son Conseil Municipal par des citoyens, le maire de CAEN n’a pour seule réponse que de recourir aux forces de Police Nationale pour une évacuation manu-militari.

Philippe DURON nous aurait-il montré sa véritable personnalité ?

Le Modem du Calvados espère que cet incident ne se répètera pas et que le maire de CAEN respectera cette liberté, ce droit pour chaque caennais d’assister au Conseil Municipal.

 

 

Ecole Bicoquet

Au vu des effectifs annoncés, l’Inspection d’académie a ouvert une  sixième classe dans l’école Bicoquet, située dans le quartier Hastings. N’ayant pas anticipé cette création de classe, le Maire a décidé de façon arbitraire d’envoyer les 26 élèves par bus, tous les matins, à l’école de la Haie Vigné.

Cette solution qui peut se comprendre dans des zones rurales où les fermetures de classes nécessitent des regroupements entre communes, est aberrante en milieu urbain !

Pour pallier, dans l’urgence, à un manque d’anticipation et à une mauvaise gestion des dérogations, Philippe DURON propose aujourd’hui des solutions inappropriées pour les enfants et financièrement disproportionnées pour les contribuables caennais.

Constatant un manque d’anticipation et de préparation de l’équipe municipale pour cette rentrée 2011-2012 qui connaissait pourtant ces problèmes depuis plusieurs mois, le Modem de CAEN, demande au Maire de revoir sa copie en travaillant sur une nouvelle répartition des secteurs d’enseignement pour que ces différents « couacs » ne se reproduisent pas dans les années à venir

Trois ans après son élection à la tête de la ville de CAEN, il est grand temps pour l’ancien maire de LOUVIGNY de prendre conscience que les rentrées des classes ne se traitent pas de la même façon dans une ville de 110 000 habitants que dans une petite commune de 2500 habitants.


Ecole Duc Rollon

Duc RollonEn photo, l'arrêt de bus de la place Monseigneur des Hameaux redécoré par les parents d'élèves de l'école Duc Rollon

Nous apprenons avec inquiétude que des projets de fermetures de classe et de postes sont annoncés par l’inspection académique pour la rentrée 2011/2012.

Ces fermetures de classes annoncées vont bouleverser les projets d’écoles et déstabiliser le travail que réalisent les équipes enseignantes et les familles depuis de nombreuses années.

De plus, toutes ces annonces ne tiennent pas compte des réalités sociales, démographiques et économiques des différents quartiers.

Il faut mettre en avant les opérations de renouvellement urbain et l’arrivée de nouveaux habitants dans les quartiers en pleine mutation pour expliquer que la baisse d’effectifs n’est que temporaire et que le maintien des classes est indispensable.

Afin de garantir une école publique de qualité, nous demandons à la ville de Caen un meilleur accompagnement à la scolarité. C’est un des outils indispensable pour renforcer la cohésion sociale dans nos quartiers.

C’est à Philippe DURON qui préside le Groupement d’Intérêt Public de la Réussite Educative de lancer une nouvelle dynamique pour conforter les écoles Caennaises.

 

 

Ecoles Cormorans, Reine Mathilde, Viera Da Silva, Louis Lechatelier, Albert Camus, Eustache Restout et Guynemer

16000 postes seront supprimés l'année prochaine dans l'éducation nationale (tous postes confondus, administratif et enseignement). Le Calvados est un département parmi les plus durement touchés.

Le choix politique a été fait de supprimer à la fois des postes liés à des suppressions de classes et à la fois à des postes dit "hors classe", postes de soutien et d'aide (RASED).

 Le Modem demande à Philippe DURON de se mobiliser afin d’éviter ces suppressions en particulier dans les quartiers situés en pleine rénovation urbaine comme la Grace de Dieu. Une nouvelle fois, c’est à Philippe DURON qui préside le Groupement d’Intérêt Public de la Réussite Educative de lancer une nouvelle dynamique pour conforter les écoles Caennaises.

 

Ecole Puits-Picard

Puits Picard CaenLes parents d'élèves de l'école Puits Picard dans le quartier St Jean Eudes sont intervenus lors du conseil de quartier du mardi 12 avril 2011 pour faire part de leur inquiétude suite à la fermeture effective en septembre d'une classe.

La réorganisation annoncée par l'inspecteur d'académie sera de deux classes pour les 45 élèves de maternelle et trois classes pour les 78 élèves de primaire (26 enfants en CP-CE1, 26 en CE1-CE2-CM1 et 26 en CM1-CM2)

A une période de baisse du niveau scolaire où les difficultés de lecture et d'écriture sont de plus en nombreuses, la création de classes à trois niveaux n'améliorera pas la situation.

Twitter @PhilippeLailler

Gardez contact avec Philippe